articles de Minnie

La paix est un muscle, allons au gym!

Écrit par

Il y a quelques semaines, j’ai assisté au concert d’un ami musicien Guillaume Duchesneau dans une salle intime à la renommée Place des arts à Montréal. Un musicien talentueux et une âme touchante, il offrait ce soir-là un concert rock 'n roll des chansons de son dernier album « Prélude pèlerin ».

Guillaume a su me percer jusqu’au cœur par les paroles et la musique de plusieurs de ses chansons. Mais c’est le refrain d’une chanson en particulier qui m’a marqué et qui inspire ce texte aujourd’hui :

« La paix est un muscle, allons au gym! »

Chantées d’un air joyeux et léger, ces paroles ont pourtant su occasionner des frissons partout sur mon corps, réaction qui n’avait rien à voir avec la température de la salle.

Pourquoi ces paroles m’ont-elles tant touché?

Car selon moi la paix est notre but ultime sur cette terre et dans cette vie.

Nous avons tous des aspirations matérielles, professionnelles, personnelles, relationnelles et/ou spirituelles. Mais ce qui est sous-jacent à ces objectifs, que ce soit conscient ou non, est un désir profond d’être bien tout simplement, de se sentir mieux, et de vivre plus de paix.

Et voilà où je veux en venir: la paix qu’on peut vivre dans nos cœurs a beaucoup plus à voir avec ce qui se passe à l’intérieur de nous que les événements extérieurs de nos vies, même si parfois cela ne semble pas être le cas.

C’est comment nous vivons les joies et les épreuves de nos vies qui fait toute la différence. Ce comment trouve sa source dans l’état intérieur que nous portons en nous chaque moment de la journée et pendant toutes les années de notre vie.

Notre niveau paix intérieure serait donc directement relié à notre capacité d’influencer et d’agir sur cet état intérieur. Ainsi, nous avons la possibilité d’effectuer une sorte d’alchimie de nos tréfonds pour créer et vivre plus de paix. Inspirant, non?

Cependant, dans notre société effrénée et dans nos vies bien chargées, la paix tant recherchée n’est pas forcement innée et ce pouvoir d’action ne semble pas toujours évident.

Alors, comment atteindre la paix intérieure?

Revenons à la chanson de Guillaume :

« La paix est un muscle, allons au gym! »

Ce refrain n’a pas provoqué des frissons chez moi pour rien. La paix intérieure est véritablement un muscle, quoique métaphorique. Si on veut maximiser son potentiel, on n’a pas le choix que de le renforcer de façon régulière

En fait, il s’agit de développer graduellement la force, la résistance et l’endurance de notre muscle de la paix, de la même façon qu’on fait sur le plan physique quand on s’entraîne au gym.

Je vous présente donc 3 types d’entraînements complémentaires qui ont un impact majeur sur notre muscle de la paix. Pour les plus motivés, vous trouverez également des pistes d’action pour aller tout de suite au gym de la paix ;-).

 

1. Maîtriser notre mental

Les peurs, les jugements de soi et de l’autre et toutes les autres voix saboteurs qui nous rongent sans cesse dérangent notre équilibre interne et hypothèquent le potentiel de paix en nous. Mais tant qu’on n’a pas appris à connaître et à déjouer les ruses de notre mental, on continue à les nourrir inconsciemment et à en souffrir.

À vrai dire, c’est une grande libération de se rendre compte que la plupart des pensées folles qui nous habitent sont tout simplement du bruit mental, qui n’ont pas plus d’importance que ça.

Mais la libération ne se fait pas tout seule… Il faut se pratiquer et il faut renforcer nos muscles de la paix afin d'affaiblir l’emprise de notre mental. On risque de ressentir les bienfaits de cet entraînement assez rapidement, mais c'est une pratique à long terme qui permettra à une paix profonde et solide de s'installer en nous.

Comment :

Maîtriser notre mental consiste, donc, à ralentir le débit mental assez pour en prendre une distance saine et à observer nos agissements avec bienveillance. Le simple fait de prendre conscience de notre mental qui nous joue des tours est déjà énorme et affaiblit son emprise sur nous.

La méditation ou une pratique de présence régulière offrent une fondation solide pour cet entraînement et on peut également s’inspirer des œuvres et du travail de maîtres du mental, tels Eckhart Tolle (« La Nouvelle Terre ») et Byron Katie (« Aimer ce qui est »).

Je vous propose également cette démarche simple pour prendre conscience de vos voix saboteurs et de vous servir de votre sagesse innée pour les déjouer : 5 façons de vous libérer des pensées compulsives,

 

 

2. Prendre la responsabilité

Un grand motif de notre souffrance humaine est l’intensité et la douleur de nos réactions face à certaines personnes et situations dans nos vies. Cette souffrance trouve souvent sa source dans nos propres croyances, perceptions et blessures du passé.

En fait, chaque relation et situation sur notre chemin de vie qui nous met au défi contient un cadeau qui nous permet d'évoluer. En prendre conscience et en prendre la responsabilité implique d’avoir le courage de s’interroger sur nos réactions vives face aux éléments extérieurs.

Ainsi, on assume pleinement ce qui nous appartient dans chaque relation et situation, et on arrive graduellement à comprendre et à transformer notre souffrance. Il devient nettement plus facile par la suite de contacter la paix et de l’insuffler dans chaque aspect de notre vie.

Comment :

Quand on est déclenché de façon intense, avouons qu’il est tellement plus facile de projeter notre souffrance sur quelqu’un ou quelque chose à l’extérieur de nous! Alors simplement reconnaître et assumer cette responsabilité est énorme et consiste en un vrai changement de paradigme.

Ensuite on a besoin de s’intérioriser afin de comprendre les nœuds en nous qui causent nos réactions intenses et à les extérioriser de façon saine et responsable. Parfois en prenant du temps pour soi et on s’observant avec bienveillance on arrive à le faire seul. Parfois l’aide d’un soutien extérieur s’avère nécessaire (coach, thérapeute, autre professionnel en relation d’aide).

Cet entraînement prend tout son sens quand on le pratique régulièrement; on devient de plus en plus apte à déceler les motifs de nos réactions, à les vivre sainement et à retrouver une paix par la suite.

 

3. Élever notre vibration

Étant les créateurs de nos vies, nous avons un grand pouvoir d’action aussi sur notre taux vibratoire, notre indicateur naturel de joie. Plus notre cœur est ouvert, plus on ressent de la joie, plus on vibre fort, plus la paix peut prendre racine en nous.

C’est nous qui décidons comment et avec qui nous passons nos journées et nos temps libres, alors faisons-le intelligemment et faisons-le souvent!

Comment :

Il y a certains activités et lieux qui sont connus pour leur capacité de nous inspirer, de nous ouvrir le cœur et d’élever notre vibration. Ensuite il y a nos préférences et nos prédilections personnelles. Je vous invite à vous inspirer de cette liste et de mon article du début de l'année à ce sujet (« Suivez votre joie en 2016 ») et ensuite de suivre ce qui vous fait vibrer de joie :

  • Méditer / instaurer une pratique de présence à soi

  • Nommer ce dont vous avez de la gratitude

  • Passer du temps en nature

  • Offrez-vous du temps de qualité avec vos êtres chers

  • Chanter

  • Danser

  • Pratiquer un sport qui vous donne du plaisir

  • Faire du bénévolat / aider les autres

  • Contemplez de l’art qui vous inspire

  • Pratiquer un art qui vous fait plaisir

  • Toute activité qui vous fait du bien!

 

Votre gym pour la paix

Il n’y a pas une façon d’atteindre la paix intérieure, il y a juste notre façon de le faire; chacun est libre de choisir – ou d’inventer — le gym de la paix qui lui convient.

Mais il faut agir et il faut s’entraîner. Avec de la pratique et de la persévérance, nous devenons de vrais alchimistes de notre propre expérience intérieure, capables d’atteindre et de maintenir une paix intérieure, peu importe le contexte externe de notre vie.

 

À vous maintenant!

Quel entraînement de la paix pourrait vous soutenir le plus en ce moment à renforcer votre muscle de la paix?

Quels sont vos trucs et astuces pour vous entraîner intérieurement à vivre de plus en plus de paix?

 

J'adore vous lire et je réponds à tous les commentaires! Alors partagez dans les commentaires! Vous risquez d'inspirer plus d'un à se mettre en action vers un mieux-être accru :-).

 

Minnie Richardson

Vecteur de conscience

Coach de vie et Praticienne en travail rituel

Pour me suivre sur Facebook

 

Depuis 10 ans maintenant, Minnie accompagne les gens à créer et à vivre des vies remplies de présence, de sens et de joie. Tout simplement, elle les aide à contacter et éveiller la Conscience en soi afin de vivre plus de paix. Son accompagnement est profond et puissant, et vous propulse vers une meilleure compréhension de votre fonctionnement interne, une expression plus fidèle de votre essence et une grande liberté intérieure.

Lu 4587 fois
f
Partagez !
FacebookTwitterRSS FeedPinterest
×

Joignez-vous au newsletter et recevez vos cadeaux!
1. Méditation « Au fond de mon lac intérieur » - 20 minutes pour explorer votre paysage intérieur sur une trame sonore qui transporte.
2. Texte « 5 habitudes pour une vie plus consciente » - Pratiques de présence pour un quotidien avec plus de sacré, joie et sens.